Le Jeudi 07 Avril 2016 à 10h00

Stop à la mauvaise image de la restauration collective ! Optimiser la qualité de l’offre en restauration collective est un des enjeux prioritaires pour le Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche. Quelles approches marketing peut-on mettre en place pour améliorer son image et valoriser les chefs ?

12 phénomènes ont un impact élevé sur la restauration collective depuis 10-15 ans.
  • Anciens
    • Baisse régulière des budgets consacrés à l’alimentation
    • Droit du travail : passage aux 35 heures et coût du travail
    • Désaffection des métiers de service et image de la restauration collective
    • Évolutions démographiques : vieillissement de la population, diminution de la population active et fluctuations du nombre de jeunes scolarisés
    • Évolutions sociales : couples d’actifs et familles monoparentales
    • Règles d’hygiène et de sécurité alimentaire – la directive HACCP.
  • Récents
    • PNNS, GEM RCN, recommandations diététiques et règles de santé alimentaire
    • Fluctuations des coûts matières
    • Évolutions des habitudes et goûts alimentaires des Français
    • Grenelle Environnement et montée des préoccupations environnementales
    • TVA à 5,5 % en restauration commerciale
  • Annoncés
    • Objectif de 20 % de produits Bio en restauration collective d’État

Image perçue: résulte de l’intervention d’intermédiaires (presse, télé, internet…) avec +/- différentes interprétations voire même déformations, et donc ne reflète pas forcément la réalité.
Identité ou Image réelle: image qui a le plus de crédibilité, car les messages sont vérifiables et authentiques.
Image voulue:image que les acteurs souhaitent imposer aux publics, avec une tendance à embellir cette image. La crédibilité peut donc être limitée.
Image possible: celle qui tient compte des forces & faiblesses du ongsujet, de son environnement, et de son contexte.

Communication accrue sur la responsabilité de la restauration collective auprès : des parties prenantes extérieures (collectivités, fournisseurs)
Et en interne pour motiver et impliquer le personnel trop souvent délaissé.
Ce n’est qu’en ayant du personnel et des partenaires convaincants et convaincus que l’on convaincra nos convives.

Pour en parler:

  • Mr Fabrice Clochard Sociologue au Centre Culinaire Contemporain de Rennes
  • Mr Franck Hamel Photographe culinaire
  • Melle Pauline Boué designer
  • Mme Sylvie Thoby Gautron Diététicienne Nutritionniste.

«L’image est généralement schématisée sous forme d’un carré qui en représenterait les quatre composantes. »

Libaret et Wetphalen ( 2012)